Avertir le modérateur

15/11/2012

Dure journée dans une météo changeante

Grain1 JOUR 5.JPG

 
Dure journée... Savéol et moi avons traversé le front froid et son système de basses pressions orageuses. Vu que je suis à l'arrière de la troupe des skippers, je me trouve plus proche du centre de la dépression, ce qui implique plus de vent et aussi de plus grosses accalmies.
 
Entre 5 et 35 noeuds de vent
 
Ça a été une journée compliquée, passée à trouver les bons réglages, le vent changeant plus vite que je ne peux changer les voiles. Donc, tout est affaire de compromis et je suis un peu frustrée de ne pas pouvoir faire mieux.
 

Arc-en-ciel JOUR 5.JPG

 
J'oscille entre 35 et 5 noeuds de vent. Les grains les plus violents ont eu la bonté de me prévenir de leur arrivée grâce à des lignes sombres qui traversaient le ciel mais j'ai bien peur que cette nuit (mercredi à jeudi) soit encore plus dure tellement il fait sombre (pas de lune) - comme dirait un ami australien "il fait aussi noir qu'à l'intérieur d'une vache".
 
Une nuit de dérouillées en perspective
 
Quand vous lirez ces lignes demain matin, je devrais avoir passé le plus dur mais la sortie ne s'annonce pas facile, Savéol et moi nous apprêtons à dérouiller un peu dans la journée avec plus de 30 noeuds de vent annoncés. A l'heure où j'écris, le vent se montre coopératif et du coup je fais une petite pause à la table à carte en attendant que mon dîner lyophilisé-glacé se réhydrate (pates et poisson).
 
Sam, 13ème position (au classement de 20h du mercredi 14 novembre) à 348 milles du leader du Vendée Globe.

Grain2 JOUR 5.JPG

14/11/2012

Réparation de la drisse et porridge

Cleaning ZS-DAY4.jpg

 
Bonjour de l'Océan!
 
Depuis hier soir, je vis dans des conditions plus agréables avec 20°C et le pont s'auto-rince avec des vagues de plus en plus grosses. La journée d'hier a été très remplie et pour une fois, j'ai espéré que le vent ne forcisse pas trop vite pour avoir le temps de finir mon travail à bord avant que Savéol ne passe du mode vent arrière léger au mode "au près costaud" (avec changement de voiles + matossage).
 
Laver la drisse avec ma brosse à dents
 
J'ai remplacé la poignée cassée du bloqueur de drisse de grand-voile et compris ce qui s'était passé (pour éviter que cela ne se reproduise à l'avenir). Il m'a fallu plusieurs heures pour la réparer et réassembler le tout. Cette veinarde a même eu droit à un bon lavage avec ma brosse à dent (!) Hmmmmmm! Ensuite, je me suis collée au changement de voile et au matossage pour préparer Savéol à naviguer au près... J'avais à peine fini que le vent était là ! Ensuite il n'a fait que forcir et du coup la nuit a été pauvre en sommeil avec de nombreux changements de voiles.
 
Salade de pâtes de maman et porridge
 
A présent, des nouvelles du skipper: j'ai le plaisir de vous annoncer que j'ai réussi à échapper au "rhume des Sables", je suis plutôt bien reposée et parviens à bien me nourrir quand j'ai le temps (merci à ma maman pour la salade de pâtes pour les 2 premiers jours). J'ai mal aux mains à force de manoeuvrer, serrer les bouts, j'ai quelques bosses et des bleus suite au premières 24 heures ventées... A propos de nourriture, c'est l'heure de préparer mon porridge...
 
Sam, skipper de Savéol, navigue en 13ème position de la flotte du Vendée Globe
 

Mattossage-DAY4.jpg

13/11/2012

«Une journée de réparation sur la grand-voile»

SAVEOL_Coucher soleil Day 3.jpg

Hello la terre! 

Désolée d’avoir tardé à envoyer mon message de la nuit… Mais j’ai de bonnes raisons. J’ai dormi toute la nuit et enchaîné 6 tranches de 40 minutes. J’étais très déçue de dormir et manquer une aussi belle nuit – une jolie navigation au portant sous un ciel étoilé. A la nuit tombée, la lumière de Jupiter s’est mise à éclairer l’intérieur du bateau par la trappe du cockpit et c’était magnifique.

Peut-être oboligée d'affaler la grand-voile

Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin et tandis que le vent tombait, en choquant ma grande voile, j’ai découvert que j’avais cassé le bloqueur de la drisse de ma grand-voile. Plutôt ennuyeux – c’est un euphémisme. Après avoir temporairement bloqué la drisse, mis un ris dans la grand-voile avec son taquet déglingué, j’ai dû cogiter à la manière de régler mon problème. Pas facile, vu que le bloqueur est à l’intérieur du mât (au pied de mat – phew !) et que pour remplacer ses «mâchoires», je serai obligée peut être d’affaler la grand-voile.

Réparer avant le système orageux

Par chance, j’ai une «fenêtre météo» qui me permet d’entreprendre la réparation puisque je traverse une ligne de hautes pressions juste avant de croiser le système orageux qui arrive en ma direction! C’est pour cela que j’ai décidé de bien dormir pour me préparer à cette journée de travail qui comprendra aussi plusieurs changements de voiles au fur et à mesure que la météo évolue. Je vous donnerai de mes nouvelles demain! En attendant, voici des photos d’un joli coucher de soleil la nuit passée et un gros navire croisé au large du Portugal.

Sam

SAVEOL_Cargo day 3.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu